Les femmes enceintes devraient éviter l’alcool

Lorsqu’une femme enceinte consomme une boisson alcoolisée, l’alcool passe dans son sang ainsi que dans le sang, les tissus et les organes du bébé. Ainsi, lorsqu’elle prend un verre de vin, son bébé en prend également un.


La consommation d’alcool peut nuire au développement du bébé. L’alcool se décompose beaucoup plus lentement dans l’organisme du bébé que dans celui d’un adulte. Par conséquent, le niveau d’alcool dans le sang du bébé reste élevé plus longtemps que dans celui de la mère. Cela est très dangereux et peut parfois entraîner des dommages permanents.


La consommation de boissons alcoolisées pendant la grossesse peut entraîner un syndrome d’alcool fœtal chez le bébé. Le syndrome d’alcool fœtal fait référence à un groupe d’anomalies à la naissance, décelées chez les enfants nés de mères qui consomment trop d’alcool. Les symptômes peuvent inclure
:

  • des problèmes de comportement et d’attention ;
  • des troubles cardiaques ;
  • des changements de la forme du visage ;
  • une faible croissance avant et après la naissance ;
  • un faible tonus musculaire et des problèmes de motricité et d’équilibre ;
  • des problèmes de réflexion et d’élocution ;
  • des problèmes d’apprentissage.


Ces problèmes médicaux durent toute la vie et leur degré de gravité peut varier de léger à sévère.


Un niveau qui ne causerait aucun effet pour prévenir les dommages chez l’enfant à naître n’a toutefois pas été établi. C’est la raison pour laquelle il convient d’éviter les boissons alcoolisées pendant la grossesse. Les femmes qui sont enceintes ou qui essaient d’être enceintes doivent éviter de consommer toute quantité d’alcool. La seule façon de prévenir un syndrome d’alcool fœtal est de ne pas boire d’alcool pendant la grossesse
.


Pour de plus amples informations, consultez www.wineinformationcouncil.com


Share on Facebook Share on twitter Share on google plus Pin It e-mail