L’alcool au volant – Ne dépassez jamais la limite d’alcoolémie pour les conducteurs

Comme c’est le cas avec n’importe quelle autre boisson alcoolisée, la consommation de vin altère la capacité à exécuter certaines activités, telles que la conduite.


Alcoolémie:

  • L’alcoolémie exprime le taux d’alcool présent dans le sang: une alcoolémie de 0,5 signifie que le sujet a 0,5 g d’alcool par litre de sang dans le corps.

  • Avec des verres standards dont le contenu équivaut à 10g d’alcool, l’alcoolémie augmentera généralement de 0,2-0,3 à chaque verre. L’alcoolémie décroît généralement de 0,2-0,1 par heure (¾ à 1 verre standard ou 8g d’alcool par heure).

  • Si l’alcool est consommé à jeun, l’alcoolémie augmentera fortement.


Absorption d’alcool

Après ingestion d’une boisson alcoolisée, l’alcool est rapidement absorbé au niveau de l’estomac et de l’intestin et passe ensuite dans le sang. Le taux d’alcool dans le sang après avoir ingurgité un nombre spécifique de boissons dépend de la vitesse de consommation et de la vitesse à laquelle l’alcool est éliminé dans le foie. La capacité du foie à éliminer l’alcool est limitée. Ainsi, si le volume d’alcool dans le foie dépasse sa capacité à l’éliminer, l’alcool restant passera via le système sanguin dans d’autres organes et tissus du corps tels que le cerveau. En général, l’alcool commence à affecter le cerveau dans les 5 minutes suivant l’ingestion d’alcool.

L’influence de l’alcool sur les sujets varie en fonction de leur taille, de leur constitution, de leur sexe, de leur état de santé général, de leur métabolisme et/ou des conditions dans lesquelles l’alcool est consommé (c’est-à-dire avec ou sans nourriture). Ainsi, Le taux d’alcool dans le sang augmente plus vite chez une femme que chez un homme, les femmes étant généralement plus petites et ayant plus de tissus graisseux par kilo de masse corporelle que les hommes. Les hommes ont également un volume d’eau plus important et l’alcool est par conséquent plus concentré dans le sang d’une femme qui consomme le même nombre de boissons qu’un homme. De plus, les femmes ont moins d’enzymes qui métabolisent l’alcool dans leur estomac et dans leur foie.

Etant donné la multitude de facteurs qui influencent le taux d’alcool dans le sang, il est extrêmement difficile d’estimer sa propre alcoolémie ou l’altération de ses propres capacités. L’alcool réduit peu à peu la capacité d’une personne à conduire un véhicule à moteur en toute sécurité. Dans la liste ci-dessous, vous trouverez les conséquences négatives les plus courantes induites par la consommation de boissons alcoolisées.


Effets de l’alcool sur la conduite d’un véhicule

Conséquences sur les fonctions psychomotrices du conducteur
  • Diminution de la capacité de réaction et de la coordination
  • Altération de la capacité à estimer la vitesse, les distances et la position relative du véhicule
  • Altération de la capacité à suivre une trajectoire ou à faire face à une situation inattendue

Conséquences sur la vision du conducteur
  • Rétrécissement du champ visuel et altération de la vision périphérique
  • Altération de la réaction à l’éblouissement
  • Même avec de faibles concentrations d’alcool dans le sang, la capacité de voir, de suivre et de percevoir les objets est détériorée

Conséquences sur le comportement et l’attitude
  • L’alcool peut altérer les comportements au volant et le conducteur peut avoir des réactions agressives ou devenir négligeant
  • Il peut provoquer chez le sujet une surestimation de ses capacités qui peut donner lieu à des décisions imprudentes
Le meilleur conseil est d’éviter de consommer des boissons alcoolisées si vous conduisez. Quoi qu’il en soit, la limite d’alcoolémie fixée pour les conducteurs ne devrait jamais être dépassée!


C’est pourquoi tous les Etats membres de l’UE ont fixé des limites légales d’alcoolémie pour les conducteurs.


Share on Facebook Share on twitter Share on google plus Pin It e-mail